VIMEO - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques Rejoignez les discussions sur l'agroforesterie et l'agroécologie sur Facebook Sélection de videos sur l'agroforesterie et l'agroécologie

Publications 2013

The hidden Carbon in deep mineral soils

Auteurs : R.J.Harper et M.Tibbett. Copyright : Springer science+Business Media Dordrecht 2013

une étude sur la quantification de carbone organique du sol sur différents sites à des profondeurs allant jusqu'à 38m !... Des résultats qui pourraient permettre d'affiner les études visant à quantifier les capacités de stockage du carbone dans le sol, dans une problématique de lutte contre le réchauffement climatique

Publications 2012

Les volailles pour un contôle biologique des adventices dans les vergers

Auteurs : A.LAvigne, E.Dubardon-MArtial, C.Lavigne Copyright@2012 Cirad/EDP Sciences.

Pour faire face aux apports de pesticides dans les vergers et leur conséquences sur l'environnement et l'érosion des sols trois chercheurs ont expérimentés en Martinique, l'association avec les volailles. Une méthode efficace mais qui demande un pilotage précis pour être totalement opérationnel : installation d'une couverture herbacée variée et adaptées à l'association verger / volaille ainsi qu'une meilleure gestion de la rotaion des animaux.

Water release through plant roots : new insights into its consequences at the plant and ecosystem level - New Phytologist 2012

Auteurs :Ivan Prieto, Cristina ARmas et Francisco I. Pugnaire 2011

Une étude qui tente de mettre en évidence les principaux facteurs biophysiques et environementaux controllant le transfert passif de l'eau des horizons profond vers les horizons superficiels et ses implications au niveau du végétal et de l'écosystème.

Systèmes agroforestiers novateurs – monitoring des opportunités et limites

Auteurs : Monika Kuster, Felix Herzog de la Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART et Maik Rehnus et Jean-Pierre de Sciences environnementales, EPF-Zurich

Résumé :
Une intensification écologique est aujourd’hui attendue de l’agriculture. Les systèmes agroforestiers qui associent les plantes boisées aux grandes cultures et/ou aux herbages offrent des avantages à la fois écologiques et économiques. Ils se caractérisent par une productivité globalement plus élevée. Par ailleurs, on en attend une amélioration de la protection des ressources et une promotion de la biodiversité. Ces attentes se concrétisent-elles effectivement ou n’y a-t-il pas des inconvénients en contrepartie? L’exploitation n’est-elle pas plus difficile, l’affectation des surfaces n’est-elle pas figée à long terme? Seules des données empiriques permettent de répondre à ces questions. Un outil de monitoring a donc été développé à cet effet. Il comprend des indicateurs pour la productivité, les coûts de main-d’oeuvre, la rentabilité, les stratégies de gestion, les facteurs environnementaux et la perception du système par les exploitants. Des premiers relevés ont été effectués sur les parcelles de trois exploitations agricoles et seront réitérés tous les ans à l’avenir. Ce programme de base (investissement minimum)se prête à des études approfondies complémentaires..

Past, Present and Future of Agroforestry Systems in Europe

Auteurs : M. R. Mosquera-Losada , G. Moreno , A. Pardini , J. H. McAdam, V. Papanastasis, P. J. Burgess , N. Lamersdorf , M. Castro , F. Liagre , and A. Rigueiro-Rodríguez

Résumé :
Avant l'ère industrielle en Europe, l'agroforesterie était largement répandue dans l'utilisation des terres mais au cours des années, la mécanisation industrielle a entraîné la spécialisation des exploitations et la séparation des systèmes de production de bois, d'élevage et des cultures. Par conséquent, les surfaces agroforestières ont diminué considérablement dans de nombreuses régions d'Europe pour se concentrer sur des zones où les cultures intercalaires sont moindres en raison de conditions géographiques difficiles (accessibilité ardue des terres, parcelles de très petite taille...) ou en raison de rudes conditions climatiques (températures extrêmes des régions froides boréales et alpines ou sécheresse des régions méditerranéennes ). En résumé, les pratiques agroforestières ont perduré sur des terres relativement non productives lorsque les agriculteurs pouvaient en obtenir un retour économique par du sylvopastoralisme principalement. Toutefois, depuis le milieu des années 90, les politiques européennes encouragent les systèmes d'exploitation des terres qui combinent production, services environnementaux (biodiversité, séquestration du carbone, cycle des nutriments, qualité de l'eau) et bénéfice social, cela a renouvelé l'intérêt pour les systèmes agroforestiers. Aujourd'hui, les principales pratiques agroforestières en Europe comprennent sylvopastoralisme et agroforesterie sylvoarable. Toutefois, les bénéfices qu'offrent l'agroforesterie, ne pourront être atteints en Europe que par des investissements conséquents et des efforts de coordination dans la recherche, l'enseignement, le transfert des connaissances et des politiques locales appropriées.

Analyses : AGROFORESTERIE enjeux et perspectives

Auteurs : Fabien Liagre (Agroof) - Frédéric Santi (INRA Orléans) - Julien Vert (Centre d'études et de prospective)

source : Centre d'études et de prospective / N°37 Janv.2012 - Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche,de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire

L'agroforesterie est un mode d'occupation du sol associant arbres et cultures annuelles sur une même parcelle. Dans le cadre du second pilier de la PAC, la Commission européenne a instauré pour la période 2007-2013 une mesure européenne de soutien à l'agroforesterie, qui sera vraisemblablement reconduite pour la prochaine période 2014-2020. D'après les premières estimations, le cap des 10 000 hectares d'agroforesterie pourrait être atteint en France métropolitaine d'ici 20131. Mais quels sont les véritables enjeux aujourd'hui pour l'agroforesterie ? Se positionnant clairement comme une pratique agronomique, et non comme un boisement de terres agricoles déguisé, l'agroforesterie replace l'arbre au coeur du système de production, ce qui présente des intérêts à l'échelle de la parcelle mais également à une échelle territoriale plus large : paysage, biodiversité, adaptation au changement climatique, etc.[...]

Agroforesterie en développement : parcours comparés du Québec et de la France

Auteurs : Cécile Tartera, David Rivest, Alain Olivier, Fabien Liagre, Alain Cogliastro

source : january/february 2012, Vol . 88, no.1 - The foresTry Chronicle

La présente analyse établit un parallèle entre l'agroforesterie française et québécoise en fonction de cinq enjeux fondamentaux : reconnaissance, interdisciplinarité et approche collective ; acquisition et transfert de connaissances ; statut, réglementations et financement ; sensibilisation et mobilisation ; support technique et mise en oeuvre sur le terrain. L'information de base provient notamment d'un forum sur l'agroforesterie réalisé par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec en mars 2010. Principalement pour des raisons environnementales, les haies et les bandes riveraines arborées tendent à se généraliser ; pour leur part, les systèmes agrosylvicoles demeurent moins répandus. Alors qu'en France, la reconnaissance politique est acquise et que de nombreux freins réglementaires ont été levés, au Québec, le statut de l'arbre hors forêt est encore flou, la réglementation restrictive et les programmes non adaptés. Les systèmes agroforestiers fournissent de multiples services écosystémiques, mais un travail reste à accomplir pour les quantifier et pour établir leur potentiel de production agricole et ligneuse.

Publications 2010

Farm-SAFE: the process of developing a plot- and farm-scale model of arable, forestry, and silvoarable economics

Authors : A.R. Graves, P. J. Burgess, F. Liagre, J-P. Terreaux, T. Borrel, C. Dupraz, J. Palma and F. Herzog

Financial feasibility and financial return are two key issues that farmers and land owners consider when deciding between alternative land uses such as arable farming, forestry and agroforestry. Moreover regional variations in yields, prices and government grants mean that the relative revenue and cost of such systems can vary substantially within Europe. To aid our understanding of these variations, the European Commission sponsored a research project called 'Silvoarable Agroforestry For Europe' (SAFE). This paper describes the process of developing a new economic model within that project. [...]