VIMEO - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques Rejoignez les discussions sur l'agroforesterie et l'agroécologie sur Facebook Sélection de videos sur l'agroforesterie et l'agroécologie

Informations

Localisation :
Parcé sur Sarthe, Sarthe (72)

Début du projet  : 2007

Partenaires  :
Farming Communication
Association BASE
Agroof
Veolia Propreté

Contact Agroof

Fabien Liagre
Responsable Recherche et Développement
email: liagre@agroof.net
téléphone : 04 66 56 85 47

















L’agroforesterie : un moyen agroécologique pour produire de l’énergie

En bref ...

Farming Communication, l’Association BASE et Agroof avec le soutien de Véolia Propreté ont mis en place un essai agronomique destiné à mettre au point des itinéraires culturaux novateurs pour produire durablement de la biomasse agricole à vocation énergétique. Ces itinéraires combinent des techniques de semis direct, des rotations innovantes, des mélanges de plantes, l’association de cultures annuelles et d’arbres.



Contexte de l’essai

Pour assurer la production de biomasse énergie, les solutions actuelles retenues par la majorité des acteurs politiques et techniques sont : le brûlage des résidus de culture, les taillis à très courte rotation (TTCR) à base de saules ou encore la culture de panic géants ou de miscanthus. Si ces cultures et procédés présentent beaucoup d’avantages en terme de biomasse, la protection des ressources et l’intégration dans les systèmes agricoles n’est pas abordée, alors que le développement massif du marché dans les années à venir demande au contraire une étude approfondie des modes de production (protection des sols, efficience énergétique…).
En terme d’exécution, il est préférable de produire de la biomasse avec des cultures et des itinéraires techniques maîtrisés par les agriculteurs, facilement insérables dans leurs rotations et utilisant le matériel présent sur la ferme. C’est une assurance d’adhésion à grande échelle et de mise en oeuvre rapide.



Objectifs

Si les systèmes agroforestiers sont aujourd’hui validés en systèmes conventionnels, il est intéressant de tester et de valider la conduite de tels systèmes en semis direct ou simplifié, mais également avec des rotations « intensives », dans le sens où elles produisent de forts tonnages de biomasse par an en culture et en interculture.

Le test en grande parcelle permettra :
  • d’étudier le comportement des arbres associés à des cultures en semis direct ;
  • de déterminer et de proposer des associations cultures / arbres intéressantes pour la production durable de biomasse énergie, c'est-à-dire intégrée dans des rotations classiques à vocation alimentaire ;
  • d’étudier les concurrences et synergies entre végétaux annuels et pérennes ;
  • d’étudier le comportement des sols (fertilité, structure…) en réponse à divers peuplements : agroforesterie, taillis à très courte rotation, haie…


Principe

Le principe de base est la culture en bandes alternées d’arbres et de cultures annuelles orientées nord/sud pour une exposition solaire homogène. Le champ d’essai se compose de cinq bandes de culture sur lesquelles sont simultanément présentes toutes les cultures de la rotation, ceci permettant de s’affranchir des conditions climatiques d’une année sur l’autre, et d’adapter au besoin la rotation en temps réel. La largeur des bandes sera de 26 ou 30 m en fonction de la largeur de pulvérisation disponible. Des rangées d’arbres sont intercalées les cultures, soit en monospécifique, soit en plurispécifique (arbres / arbres, arbres / arbustes et éventuellement arbres / herbacées pérennes…).

Pour plus de détails sur les rotations de cultures, les essences d’arbres, et les modalités expérimentales, téléchargez la fiche de présentation détaillée. expérimentations



Partenaires

  • Farming communication  : Frédéric Thomas / Matthieu Archimbaud (coordination du projet)
    Spécialistes du semis direct et de l’agriculture de conservation, Farming communication suit les aspects agronomiques de l’essai.
  • Agroof : Fabien Liagre
    Spécialiste de l’agroforesterie, Agroof réalise la plantation, l’entretien et le suivi des arbres sur la parcelle agroforestière et le témoin boisé.
  • Veolia Propreté : Philippe Pastoureau, agriculteur consultant.
    Chargé des travaux agricoles et du suivi des cultures sur l’essai.
  • Pépinières BAUCHERY : Gilles et François BAUCHERY, mettent à disposition les plants de l'essai.