VIMEO - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources vidéo sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques PEARLTREES - consulter et partager nos ressources sur l'agroforesterie et les pratiques agroécologiques Rejoignez les discussions sur l'agroforesterie et l'agroécologie sur Facebook Sélection de videos sur l'agroforesterie et l'agroécologie

Informations

Date :2012 / 2015

Mots clés : Grandes cultures, auxillaires, lutte biologique, phytosanitaires, systèmes de culture

Coordination  :
Chambre Régionale d'Agriculture de Picardie

Responsable : Régis WARTELLE

Contact :

Tel : 03 22 33 69 54

Email : r.wartelle@picardie.chambagri.fr

Contact Agroof

Camille Béral
Chargée de projets Recherche et Développement
email: beral@agroof.net
téléphone : 04 66 56 85 47

Partenaires

Organismes de développement
  • ARVALIS Institut du végétal, ACTA, CETIOM, ITB
  • CA Picardie, CA Charente maritime, CA Deux-Sèvres et APCA

  • Organismes de recherche
  • UMR Nancy-Université-INRA Nancy-Colmar
  • Muséum National d'Histoire Naturelle Département Ecologie et Gestion de la Biodiversité
  • UMR 7204, Conservation des Espèces, Restauration et Suivi des Populations
  • CETU Innophyt
  • INRA SAD-Paysage Rennes
  • UMR INRA/Agrocampus Rennes 1099 [BiO3P]
  • UMR CBGP INRA Montpellier

  • Enseignement et formation
  • Bergerie Nationale et Lycées agricoles en lien avec la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité
  • Résolia (service formation de l'APCA)

  • Experts et autres partenaires
  • Flor'Insectes
  • AGROOF
  • Laboratoire d'EcoEntomologie
  • Syrphys
  • ...
  • AUXIMORE 2012 / 2015
    Optimisation du contrôle biologique des bioagresseurs en systèmes de grandes cultures


    Le contexte

    Alors que l'agriculture est à la croisée de nombreux enjeux (énergie, climat, biodiversité, gestion des ressources, sols et sécurité alimentaire de la population), les objectifs agricoles ne sont plus seulement d'atteindre des hauts niveaux de rendement, mais sont également de se préoccuper des problèmes sanitaires et environnementaux que peuvent causer l'agriculture (Ministère de l'Agriculture et de Pêche, 2009). Alors que les réglementations nationales et européennes limitent ainsi de plus en plus les possibilités d'utilisation des molécules insecticides, il existe en contrepartie très peu de solutions alternatives en protection des cultures. La lutte biologique, par augmentation, qui fonctionne bien dans des milieux contrôlés comme les serres ou les abris-froids, n'offre qu'une protection très limitée en culture de plein champ, les auxiliaires relâchés se dispersant, faute d'habitat et de nourriture pour réaliser leurs cycles biologiques.
    Du fait des pratiques concomitantes de l'intensification de l'agriculture, les paysages ont connu en quelques décennies une érosion sans précédent de la diversité biologique, avec notamment une fragmentation et une destruction des habitats. Les déséquilibres biologiques induits favorisent l'installation de communautés de ravageurs des cultures, ce qui encourage parfois une spirale croissante d'usage des produits phytosanitaires.
    La restauration de la biodiversité et des paysages agricoles est donc l'un des défis du projet Objectif Terres 2020 lancé par Michel Barnier (Ministère de l'Agriculture et de Pêche, 2009) et de la Stratégie nationale pour la biodiversité, adoptée en 2004 et actualisée en 2009 avec les mesures du Grenelle de l'environnement. Le projet Auximore s'inscrit dans cette dynamique.


    Objectifs

    Auximore s'inscrit dans le cadre du plan Ecophyto 2018 : capitaliser les connaissances agroécologiques sur le contrôle biologique des bioagresseurs à l'échelle des exploitations agricoles et paysages de grandes cultures et les traduire en outils appropriables par le développement agricole et les agriculteurs.
    Le projet vise ainsi à apporter des réponses au développement agricole et à la formation sur les questions suivantes :
    • Quel est l'état des connaissances fondamentales, appliquées et pratiquées de la lutte biologique intégrée par conservation à l'échelle des exploitations agricoles et à l'échelle du paysage des grandes cultures ?
    • Comment sensibiliser et former les acteurs du développement agricole à la faune auxiliaire, sa biologie et son écologie ?
    • Quelles méthodes adaptées proposer et valider pour le suivi des auxiliaires ?
    • Comment généraliser l'évaluation des systèmes de culture et des techniques associées sur la faune auxiliaire pour promouvoir ceux qui la favorisent.
    Ces objectifs seront atteints par un travail partenarial entre recherche, développement, enseignement et agriculteurs.
    Cet aspect de transfert de connaissances constitue un point clé à l'avancée rapide des connaissances en ce domaine.
    Le projet AUXIMORE se donne donc aussi pour objectif de construire et développer une recherche dite "participative".


    Partenariats

    Le projet rassemble les compétences et le potentiel d'innovation de :
    • la recherche (UMR Nancy-Université-INRA Nancy-Colmar, Muséum National d'Histoire Naturelle Département Ecologie et Gestion de la Biodiversité, UMR 7204, Conservation des Espèces, Restauration et Suivi des Populations, CETU Innophyt, INRA SAD-Paysage Rennes, UMR INRA/Agrocampus Rennes 1099 [BiO3P], UMR CBGP INRA Montpellier)
    • du développement (ARVALIS Institut du végétal, ACTA, CETIOM, ITB, chambre d'agriculture de Picardie, chambre d'agriculture de Charente maritime, chambre d'agriculture de Deux-Sèvres et APCA)
    • de l'enseignement (Bergerie Nationale et Lycées agricoles en lien avec la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, Résolia )
    • d'agriculteurs (réseaux d'agriculteurs EcoPhyto R&D).
    • d'experts et autres partenaires (Flor'Insectes, AGROOF, Laboratoire d'EcoEntomologie, Syrphys, etc.)


    Mission d'AGROOF au sein d'AUXIMORE

    AGROOF apportera son soutien au suivi des auxillaires sur parcelles ainsi qu'à la conception d'outils de communication et d'échange au sein du réseau.